Bandeau
CVX en Belgique francophone
Chercheurs de Dieu, présents au monde...
Descriptif du site
Lettre du Liban

Najat Sayegh est libanaise et membre de l’équipe de Service Mondial CVX(Exco).

Article mis en ligne le 21 novembre 2014
dernière modification le 17 janvier 2015
Imprimer logo imprimer

Najat a accepté de nous partager quelque chose de leur vécu et de leur expérience spirituelle au sein du conflit qui perdure dans les pays du Moyen Orient... "N’aie pas peur, petit troupeau" (Lc 12, 32), c’est le message qu’elle nous transmet et pour lequel nous lui exprimons toute notre gratitude , et solidarité , en même temps que l’assurance de notre prière en communion avec tous ceux dont elle nous parle...

Le Moyen Orient, cette région que le Fils de Dieu a choisie pour s’y incarner et de là, sauver le monde entier, bouillonne de conflits interminables. Récemment une nouvelle vague de persécution d’extrémistes contre les chrétiens et même contre des non chrétiens modérés, notamment en Irak et en Syrie, accompagnée d’exécutions barbares, de crucifixion, de décapitation, bref de barbarisme inimaginable en cette ère où l’on parle des droits de l’homme, alourdit les cœurs et plonge la région dans l’inquiétude et la peur. Au troisième millénaire, nous avons l’impression que le monde n’a pas changé ; le mal persiste, Caïn tue encore Abel ; ceux qui ont mis à mort le fils de Dieu éliminent aujourd’hui ceux qui portent son nom, et ils le font… au nom de Dieu !
Et voilà que les paroles du Maître retentissent : « S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi… le disciple n’est pas au-dessus de son maître… ». Comment réagir ? La vengeance n’est pas le meilleur moyen. La résignation n’est pas signe de faiblesse, mais signe d’amour et de pardon. Nous nous efforçons d’écouter les recommandations du Maître, très exigeant : « Aimez vos ennemis, priez pour ceux qui vous persécutent… N’ayez pas peur de ce qui tue le corps » ; et de suivre son exemple : « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ». Est-ce la folie ou la sagesse de Dieu ?
Les gens fuient vers les pays limitrophes, mais c’est le Liban qui paie le tribut le plus lourd. Dans ses 10452 Km2, le nombre des réfugiés atteint plus que le tiers de sa population. Connu par son hospitalité, le pays des Cèdres essaie de vivre sa mission inculquée par le Saint Pape Jean-Paul II lorsqu’il l’a visité en 1997, alors qu’il venait de sortir d’une guerre civile qui l’a meurtri quinze ans durant : « Le Liban est plus qu’un pays : c’est un message de liberté et un exemple de pluralisme pour l’Orient comme pour l’Occident ! » En effet, le Liban est le seul pays arabe chrétien. Avec ses 18 communautés religieuses, chrétiennes et non chrétiennes, il est le seul pays dont la Constitution reconnaît le droit à la liberté religieuse ; le seul pays où la fête de l’Annonciation est devenue fête nationale islamo-chrétienne, rassemblant chrétiens et musulmans, autour de Marie notre Mère.
Malgré le contexte sombre, la lueur de l’espérance ne s’éteint pas. Le Seigneur est passé par des circonstances pareilles, il a fui en Egypte, il a vécu pauvre, il est sûrement proche de tous ceux qui souffrent.
Animés de compassion envers nos frères dans l’humanité, qui affluent vers nous, démunis de tout, nous n’avons pas pu rester les bras croisés : avec nos moyens modestes, nous avons organisé dans la CVX des visites régulières aux réfugiés, nous avons collecté vêtements, médicaments, denrées alimentaires, et en avons assuré la distribution. Ceci est très minime, certes, par rapport aux besoins énormes, mais le sou de la veuve ne vaut-il pas plus que les grandes richesses ? Certains ont accueilli chez eux des étrangers à la veille de Noël, des adultes et des enfants ; c’était leur plus beau Noël.
D’autre part, au milieu de leurs besoins, de leur peine, nos frères réfugiés nous donnent un bel exemple de foi et d’abandon à la volonté de Dieu, par leur sourire, leur gratitude, leur confiance, et nous invitent à nous interroger sur notre style de vie, nous qui ne vivons pas dans le manque, et qui oublions parfois de rendre grâce de toutes les grâces dont le Seigneur nous comble à chaque instant.
« N’aie pas peur, petit troupeau ». Cette douce parole encourageante du Seigneur apporte beaucoup de réconfort à la minorité de chrétiens que nous sommes, nous remplit de paix et de joie, et nous invite à espérer contre toute espérance. Dans ce Moyen Orient souffrant, le Seigneur est présent, le Seigneur est vivant. Nous le percevons en essayant de lire les signes des temps. La tenue de l’Assemblée Mondiale de la CVX au Liban en 2013 qui nous permet de sentir à ce jour la solidarité de nos membres dans le monde entier, n’en est-elle pas un signe bien concret ?
30.9.2014
Najat Sayegh
najat@cvx-clc.net

Calendrier CVX

Évènements à venir

0 | 5 | 10

03-03-2017 : Réunions ESN


puce Plan du site puce Contact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2008-2017 © CVX en Belgique francophone - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.78.62