Bandeau
CVX en Belgique francophone
Chercheurs de Dieu, présents au monde...
Descriptif du site
La relecture de notre déléguée, Constance - 22 juillet
Article mis en ligne le 23 juillet 2018
dernière modification le 29 juillet 2018
Imprimer logo imprimer

Constance nous partage son expérience du début de l’assemblée :

Le 22/07/2018

Chers compagnons,

Voici quelques nouvelles de l’assemblée mondiale et de votre « french speaking belgian CLC » team.
Nous sommes arrivés samedi matin à Buenos Aires après un faux départ jeudi soir. Vous avez peut-être être entendu parler du souci de Belgocontrol et de l’immobilisation de l’espace aérien belge pendant une heure et demi : et bien nous étions à Zaventem pile à ce moment-là.
Bref je vous passe les détails mais finalement nous sommes partis le vendredi soir.

L’arrivée à Buenos Aires était très chaleureuse, en tout cas d’un point de vue humain (il y a un froid humide auquel nous ne nous attendions pas à ce point malgré les recommandations de venir avec des vêtements chauds). Accueillis par l’équipe ARUPA, nous prenons un mini bus avec le Luxembourg l’Angleterre, et le Paraguay pour le collège San Miguel, à 40 km Buenos Aires, où se déroulera toute l’assemblée. Le collège San Miguel a eu pour recteur le père Bergoglio, SJ.
Un petit mot sur l’équipe ARUPA : c’est l’équipe de volontaires CVX d’Argentine, d’Uruguay et du Paraguay qui préparent l’Assemblée mondiale depuis l’été 2015.
ARUPA est l’acronyme d’ARgentine, URuguay, PAraguay mais signifie surtout en langue guarani
(une des langues du Paraguay) : « j’apporte tout » : ce qui résume à merveille le thème du congrès : « la CVX un don pour l’Eglise et pour le monde ? » en lien avec l’Evangile des 5 pains et 2 poissons.
Nom qui résume aussi assez bien l’action de cette équipe à notre égard.
Tout a été pensé, des petits cadeaux d’accueil nous attendaient même dans nos chambres marquées à nos noms : une écharpe très utile, une petite Thermos qui l’est tout autant être la dolce de leche la spécialité argentine.

Ce dimanche matin, l’Assemblée commençait officiellement. Nous avons tous nos casques pour écouter les traducteurs en anglais, français ou espagnol,
Nous sommes plus de 200 et représentons 70 communautés qui ont toute été rapidement présentées ce matin. La diversité est incroyable. Certaines communautés sont toutes jeunes, d’autres ont déjà une longue histoire, certaines ont quelques dizaines de membres (comme l’Argentine qui a 59 membres ou Macao qui a 25 membres) d’autres des centaines de membres à leur actif (le mastodonte restant la France avec plus de 6000 membres, suivis du Chili, 2520 et des Philippines 2268).

Les réalités géopolitiques étaient aussi présentes dans cette présentation : les Congolais ne sont pas encore arrivés, le délégué syrien non plus suite à des histoires de visa. Les échanges informels dans les couloirs sont aussi passionnants et permettent de découvrir à aussi ces réalités. J’ai ainsi appris que la CVX égyptienne est passée en un an de 180 membres à 110 tant l’exil vers d’autres pays pour un avenir meilleur est intense actuellement. Ou que la CVX rwandaise s’interroge sur l’évolution à donner à son engagement apostolique auprès des personnes souffrant du VIH car ce n’est actuellement plus une pandémie au Rwanda. Bref c’est un mélange unique d’universalité et de sentiment d’être en famille.

Le but de la journée est de devenir une seule assemblée qui va discerner ensemble ce qui a mené à plusieurs groupes de partage cette après-midi pour faire connaissance : mon histoire en CVX, ce que je perçois de ma communauté nationale, mes attentes pour l’assemblée sont les trois thèmes qui nous ont réunis.
Mais ce qui m’a le plus marqué aujourd’hui ce n’est ni la lettre du Pape qui a inauguré l’Assemblé, pourtant très émouvante et fraternelle, ni celle du cardinal chargé dû Dicastère de la famille et des laïcs tout aussi constructive (cf PJ) mais un film d’une minute trente.
Ce film nous a été introduit par Mauricio Lopez le président de l’Exco mondial de la manière suivante : « notre communauté est appelée à vivre un temps de Kairos. Je ne pourrai pas bien vous parler de cette notion mystérieuse qui est à la fois attitude d’action de grâce, d’émerveillement, de confiance. Je fais appel à la plus grande théologienne que je connaisse pour vous transmettre de manière théologale, eschatologique, rigoureuse cette notion ».
Le film commence alors et nous montre une toute petite fille de même pas deux ans en pyjama se mettant sous la pluie d’un air ravi, émerveillé, jubilant de joie, tendant les mains, criant de bonheur. Sa maman essaye de la ramener dans la maison mais avec une joyeuse détermination elle repart sous la pluie avec ce même désir intense et vivant qui reflète le mystère de Dieu.
Une minute plus éclairante que trente minutes de longs discours.

En amitié dans le Seigneur.

Constance


Les lettres évoquées par Constance sont disponibles ici :
Lettre du pape : http://assembly.cvx-clc.net/wp-cont...

Letre du Cardinal Farrel : http://assembly.cvx-clc.net/wp-cont...

Source des photos : Constance - et emprunts sur le FaceBook de la CVX hongroise.

Le texte de Constance en format PDF est disponible ci-dessous.

Téléchargements Fichier à télécharger :
  • echos_22_juillet.pdf
  • 73 ko / PDF

Calendrier CVX

Évènements à venir

10-11-2018 : Réunions de l’ESN


puce Plan du site puce Contact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2008-2018 © CVX en Belgique francophone - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.78.62